Rolex Giraglia : la dernière en Méditerranée

Rolex_Giraglia
Le 13 juin 2018 - 11h23

Ce mercredi à midi, SMA s’élancera au départ de la Rolex Giraglia, une des plus fameuses courses internationales en Méditerranée qui réunit depuis 1953 des centaines de voiliers de toutes catégories. Pour Paul et son équipe, ce parcours de 240 milles entre Saint -Tropez et Gênes (Italie), via la petite île de la Giraglia, au nord du cap Corse, servira de conclusion à cette longue et riche parenthèse méditerranéenne.

Aux côtés de Paul depuis deux semaines, Gwénolé Gahinet a toujours son mug à bord. Et comme la course impose un troisième équipier, Marc Liardet, le boat captain de SMA, embarque avec le duo. « Ça nous fait très plaisir de naviguer avec Marc », se réjouit Paul, qui sort de 48 heures d’opérations à Cannes où 30 jeunes apprentis du bâtiment ont pu découvrir le 60 pieds bleu et blanc. « Et ça va lui faire plaisir de régater sur le bateau qu’il bichonne tout au long de l’année. On va avoir des échanges techniques intéressants ». Si la course leur en laisse le temps.
Car il faudra une fois de plus déjouer quelques épisodes de vent calme pendant ces 240 milles entre la baie de Saint Tropez, le cap Corse et le golfe de Gênes. Le routage annonce 36 heures de mer… plutôt lent pour un 60 pieds Imoca.

Si le temps dure longtemps et que de nombreuses manœuvres risquent d’émailler le parcours, le spectacle, lui, sera une fois de plus au rendez-vous. Pas seulement côté paysage. Plus de 200 voiliers de toutes catégories, seront au départ et parmi eux, de beaux et de très gros bateaux. Comme tous les ans, les plus belles unités de Méditerranée et d’ailleurs – une dizaine de nations sont représentées – se donnent rendez-vous sur cette grande classique qui fait partie du prestigieux circuit Rolex.
Et il est très rare, finalement, que ce milieu de la voile de « propriétaires » qui draine aussi de nombreux équipiers internationaux issus de haut niveau, côtoie celui de la course au large.

A côté des Maxi et autres Wally, SMA ne sera donc pas le plus grand bateau au départ. Ni le plus rapide sur le papier. Plusieurs classements sont établis à l’issue de la course : en temps compensé (permettant de classer entre eux des bateaux de tailles et de puissances différentes grâce à des jauges établissant un système de handicap) et en temps réel, au scratch, le seul pour lequel SMA est éligible.

Paul, Gwéno et Marc sont là pour performer. Mais le résultat sportif n’est pas l’objectif principal. La Rolex Giraglia fait partie d’une logique de travail que l’équipe s’est imposée, avec, toujours, la volonté de naviguer en course le plus souvent possible et de multiplier les milles. Ce sera une conclusion parfaite à ces 40 jours intenses passés en Méditerranée.

Toutes les actualités
Classement
Monaco Globe Series
Classement à l'arrivée
1
SMA
Meilhat / Gahinet
2
Newrest - Art et Fenêtres
Amedeo / Péron
3
Monin
Joschke / Gautier

Derniers Tweets

  • 💬 "On entre dans le concret" 💬 Après un mois en Méditerranée couronné de succès, l'heure est au bilan. 👷‍♂️👷‍♀️ Ap… ,
  • 👏 SMA 10ème 👏 ⏲️ A 17h40, SMA a franchi la ligne d'arrivée de la devant le port de Gênes. 🇮🇹 Seul… ,