Piqûre de rappel

Hélitreuillage de Paul Meilhat
Le 26 juin 2017 - 14h34

Pour les marins professionnels, c’est un passage obligé, imposé tous les 5 ans par la World Sailing (ex ISAF – International Sailing Federation) : le PSMer et le stage de survie. Ce week-end, pour la troisième fois de sa carrière, Paul Meilhat revêtait sa combi de survie et révisait quelques principes de base pour prodiguer les premiers soins et apporter les premiers secours… Une piqûre de rappel qui prend tout son sens dès lors qu’on se retrouve confronté à des situations difficiles en mer, comme cela est déjà arrivé à Paul.

« Le stage  de survie « Surch and rescue » permet de remettre son nez dans les équipements de survie  et les procédures de sauvetage, précise Paul. On nous rappelle comment déclencher une alerte et les opérations à suivre jusqu’au moment où tu es sauvé. Bon, dans ce domaine, on peut dire que j’ai déjà un peu d’expérience ! Concrètement, on se met vraiment à l’eau, on apprend à se servir d’un radeau de survie, on tire des fusées de détresse, on se fait hélitreuiller sur un câble… Cela remet les pendules à l’heure sur les nouvelles techniques, les nouvelles pratiques.

Sur la partie médicale, l’idée est d’apprendre à faire des diagnostiques, à réagir en adéquation et apporter les premiers secours, pour soi ou pour les autres. On part du principe qu’en mer, nous, les coureurs, sommes potentiellement les premiers à pouvoir nous sauver et sauver les autres. C’est aussi l’occasion d’apprendre le bon usage de notre pharmacie de bord. Sachant qu’on a vraiment tout l’éventail de la pharmacopée. Cela va des antibiotiques à la morphine, en passant par l’adrénaline en cas de choc allergique. Il faut savoir pratiquer une intraveineuse, une perfusion, réaliser un plâtre, savoir se recoudre, s’agrafer ou coller une plaie… »

2008
Son premier certificat World Sailing, Paul l’avait passé en 2008 avant de prendre le départ de la Cap Istanbul, une des ses premières courses en solitaire en Figaro, sans se douter qu’il aurait à faire face à un cas qui aurait pu s’avérer dramatique. Pendant la deuxième étape entre la Sardaigne et la Sicile, un des concurrents, Christophe Bouvet, est porté disparu. Tombé à l’eau lors d’un grain particulièrement violent, ce dernier sera récupéré 2 heures plus tard par Paul Meilhat après que les secours aient été déclenchés et que l’ensemble de la flotte se soit détournée pour tenter de retrouver le marin.
Sept années plus tard c’est Paul, cette fois, qui va faire la douloureuse expérience d’un sauvetage en pleine mer.

2015
Le 14 décembre, aux Açores, pendant la Transat BtoB, Paul se blesse sérieusement alors qu’il manœuvrait sur le pont de son bateau, dans le gros temps. Handicapé par plusieurs fractures, il sera hélitreuillé 20 heures plus tard par la marine portugaise.

Sécurité, sécurité
En dehors de la norme internationale  de ces stages World Sailing, les navigateurs qui participent à des courses autour du monde comme le Vendée Globe sont également dans l’obligation de suivre des formations médicales spécifiques. Parallèlement, des briefings sécurité très complets et très détaillés  sont systématiquement mis en place par les organisateurs aux départs des grandes courses transatlantiques et même de la Solitaire du Figaro.

Stage World Sailing, tout un programme

PSMer (1 journée) :
– Présentation de la formation médicale
– Chaîne des secours et aide médicale urgente
– Bilan Vital
– Prise en charge des malaises
– Prise en charge de l’arrêt cardio- respiratoire
– Prise en charge d’une hypoglycémie
– Les hémorragies
– L’étouffement
– Les brûlures
– Les traumatismes du rachis
– La noyade et l’hypothermie
– Ateliers pratiques
– Evaluation.

Survie (2 journées) :
– Briefing sécurité,
– Entretien et maintenance de l’équipement de sécurité,
– Voiles de tempête,
– Contrôle et réparation des avaries,
– Gros temps : consignes pour l’équipage,tenue du bateau, ancre flottante,
– Homme à la mer : prévention et récupération,
– Assistance à un autre navire,
– Hypothermie,
– S.A.R. : Search And Rescue, méthode et organisation,
– Prévisions météorologiques disponibles,
– Radeau de sauvetage, brassières et gilets de sauvetage,
– Précautions à prendre en cas d’incendie et utilisation des extincteurs,
– Equipements de communication (V.H.F., R.L.S., S.M.D.S.M., S.A.R.T.),
– Pyrotechnie.

Toutes les actualités

Derniers Tweets